Expo: Mata Hoata, arts et société aux Iles Marquises

Musée du Quai Branly, Paris jusqu’au 24/07

 

Ces dernières années, je suis devenue une inconditionnelle des expos du Quai Branly: les sujets sont variés et elles sont une façon plus accessible d’aborder les arts premiers qu’une balade dans la collection permanente (si énorme qu’elle est assez intimidante et lasse vite).

Deux expos sont présentées en ce moment: Chamanes et Divinité au niveau de la mezzanine et Mata Hoata au rez-de-chaussée.

Quand on dit Marquises, je pense immédiatement à Brel (« ils parlent de la mort comme tu parles d’un fruit ») et ensuite à Gauguin. Mais à part ces deux regards occidentaux, je ne connaissais pas grand-chose de la culture des Marquises, rangée pour moi dans cet ensemble polymorphe que forment les cultures du Pacifique. Cette expo était donc l’occasion d’en apprendre plus sur l’art et la société des îles Marquises.

N’étant pas une spécialiste des arts premiers, je ne peux pas porter un jugement ethnographique sur la qualité de l’exposition et sa muséographie. Mais de mon point de vue profane, je l’ai trouvé très bien faite. L’expo est lumineuse et la circulation y est facile, les œuvres exposées sont bien présentées et le contexte culturel est très bien expliqué (une marque des expos du Quai Branly qui est un des rares musées français à avoir compris l’importance de soigner les cartouches). J’ai particulièrement aimé les deux couloirs montrant le regard des voyageurs occidentaux sur les îles et leurs habitants. Un regard qui évolue, passant de l’admiration à une condescendance toute coloniale et qui aussi montre le délitement de la société traditionnelle sous l’influence des colons et de l’Eglise (notamment l’interdiction des tatouages).

Néanmoins, l’exposition se termine sur une note positive, mettant en avant le renouveau de la culture traditionnelle: danses, tatouages et langue.

 

Un beau moment d’évasion.

 

Site internet: http://www.quaibranly.fr/fr/expositions-evenements/au-musee/expositions/details-de-levenement/e/matahoata-36333/

Publicités