Le GR34 à St Briac (35)

Suivant l’exemple de Caro (ici) j’ai fait mon petit bout de GR34, à St Briac. Bon pour le coup j’aurais pu aller jusqu’à St Lunaire (là où l’article de Caro s’arrête) mais il faisait 29° et nous étions crevés.

Le GR34, qu’est-ce-que c’est ?

C’est un sentier de grande randonnée (GR) qui longe toute la côte bretonne, permettant d’aller de Vitré en Île et Vilaine à St Nazaire en Loire-Atlantique. 1700km tout de même. Ce sentier reprend en grande partie les « chemins des douaniers » et serpente donc parfois assez près de la mer. Ce qui m’amène au point suivant : les servitudes de passage sur le littoral.

IMG_2475

Elle est pas belle la vue? Fréhel et le Nessay depuis le Balcon d’Emeraude à St-Briac

Read More

Publicités

L’aventure Kon-Tiki de Thor Heyerdahl

Là aussi, un livre d’occasion. Près de chez mes parents il y a une boîte à livres où les gens peuvent déposer des livres et en récupérer d’autres. Et mon père a trouvé celui-là et me l’a apporté. Je ne connaissais absolument pas l’histoire du Kon-Tiki, et ce fut donc une jolie découverte.

Read More

Voyage en Germanie romaine

Il y a un peu plus d’un an, Arte diffusait une série en 3 épisodes « les Romains en Germanie ». Loin de Varus et de ses légions, le reportage était centré sur les colonies romaines en Germanie (Cologne = colonia). Ayant vécu à Luxembourg, connaissant Trèves je découvrais alors qu’il existait dans la région une villa romaine reconstituée. Le genre de chose dont je me plains de l’absence tous les étés en Provence. 
Un an après, j’étais de retour à Luxembourg. Il va sans dire que la Germanie romaine était assez haut sur ma liste de choses à faire dès le printemps. 
Il y a quelques jours j’ai donc pu découvrir la villa romaine de Borg. 


Borg, c’est un parc archéologique sur lequel a été reconstruit une villa similaire à celle qui a été découvert sur place. Nous ne sommes pas à Guedelon, il ne s’agit pas de reconstruire avec les matériaux et les méthodes de l’époque mais de donner une idée de ce qu’était la villa de Borg. 

J’ai trouvé ça très réussi. Si vous avez vu des images de synthèse de villas romaines (Pompéi par exemple), c’est exactement ça, le plaisir de voir ça « en vrai » en plus. 

Le site comporte également un restaurant « romain ». Pas de tétons de loutre ou d’œuf de je ne sais pas quoi dans de la gelée. Simplement du porc, des fèves et quelques produits locaux (vins mosellans, moutarde de Metlach). Et du sel. Un peu trop à mon goût. 
Après Borg, direction Nennig. Au vu du plan de la villa, Borg c’était la villa du petit propriétaire qui avait réussi et Nennig celle du grand propriétaire terrien. Le genre de personne qui peut se faire construire une colonnade couverte de 250m de long et 8m de large pour relier sa villa à ses bains privés. Voilà. 

À Nennig, impossible de reconstruire la villa (faudrait raser la moitié du village), mais il reste quelques socles de la colonnade, le tumulus familial à l’entrée du village et surtout une magnifique mosaïque qui ornait l’entrée de la villa. En quelques mots, c’est une des plus belles mosaïques que j’ai eu l’occasion de voir hors de celles du Louvre ou d’Istanbul (ces dernières étant plus tardives).

Et pour finir ce voyage, un petit tour par Mehring près de Trèves. 

Là il ne s’agit pas de villa luxueuse mais plutôt utilitaire. Un petit côté fort romain aménagé en villa (les voisins étaient-ils peu sympathiques?) et une vue magnifique sur la Moselle. 


Pour cause de fête nationale Luxembourgeoise, il ne nous a pas été possible de visiter la villa romaine d’Echternach mais ce n’est que partie remise. 
En conclusion, pour quelqu’un qui passe régulièrement ses vacances en Provence, cette petite vadrouille en Germanie romaine m’a montré comment on peut mettre en valeur un patrimoine. Tous les ans en Provence je regarde les vignes et les champs et je pense aux villas romaines qui doivent se trouver sous ces champs et qui restent cachées parce que les propriétaires ne veulent pas voir débarquer l’INRAP. Il y a quelques années, une mosaïque avait été découverte sous un champ. Elle a été prélevée mais aucune fouille supplémentaire n’a été faite. Je sais bien qu’on ne peut pas faire un musée à chaque fois qu’on découvre mosaïque (quoi que… une semaine en Grèce m’a donné l’impression que chaque village avait son musée archéologique), mais je trouve qu’il y a une sous-exploitation du patrimoine antique en Provence hors des sites majeures que sont Arles, Nîmes, les Beaux, Orange et Vaison la Romaine.
Bien entendu, sur les bords de la Moselle on se rend également compte de la taille de l’Empire romain. Et de l’absurdité des frontières en Europe. J’ai repensé à ces dessins de Hansi expliquant que la rive droite du Rhin était civilisée et la rive gauche, germanique, était le territoire des barbares. En franchissant environ 5 fois la Moselle en une journée, je me suis dit que j’avais de la chance de vivre dans une époque (et une Europe) à mille lieux de celle de Hansi. 
Donc si vous passez par la Moselle, aller à Borg, et aller à Nennig!